Publié le par Hélène R. dans les rubriques Amour, Dérivations existentielles, Poésie, Prose | 184 vues

Amplifions

Lorsqu’il se présente à moi, c’est à peine si je retiens son nom ; peut-être est-il beau, je ne sais pas, je ne le regarde pas, et quand il me parle de sa vie je peine à dissimuler ma lassitude grandissante, parce qu’il n’exprime que des choses déjà trop entendues, décrivant son parcours non pas […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles | 125 vues

Jim does not pray the Lord.

Jim erre dans les rues de la ville, seul parce qu’il est tôt et que les autres sont rentrés chez eux déjà ; la lumière s’impose à son œil flou comme une farce, lui qui voudrait tant que la nuit se prolonge ; Jim marche, il se laisse porter par ses jambes sans souvenirs ni de sens […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Amour, Dérivations existentielles, Prose | 135 vues

Lui parler à nous-même

J’ai besoin de te provoquer parce que tu ne me réponds qu’avec des mots pesés, j’ai envie de te secouer pour faire suinter ton agacement au fil des jours, voir si il dissimule au moins un peu d’amour. Je sais je les sens les exaspérations non-prononcées, les mots retenus pour ne pas se blesser, pour […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles, Prose | 101 vues

Blow your smoke on the flowers

Assise les bras posés sur les genoux je contemple la mer et c’est tout. Je l’entends s’approcher doucement, chatouiller mes orteils puis partir comme guidée par un souffle profond, comme rythmée par le cœur de la Terre, je la vois s’éloigner revenir et son odeur et sa musique et le vent font que je m’oublie. […]