Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles, Prose | 99 vues

Message personnel

C’est donc cela s’adapter. Renoncer à ses rêves de jeunesse, -du moins ceux qui faisaient doucement sourire nos parents autrefois, ou encore ceux qui les faisaient grincer des dents-, les rêves fous dont nous avons déjà écrit les milles scénarios tous plus frais et excitants les uns que les autres, les espoirs des marginaux. Toutes […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Amour, Dérivations existentielles | 91 vues

J’ai de la bouteille.

J’ai rencontré Eddy au sommet d’une falaise d’où il avait décidé de se jeter. Je l’ai trouvé adossé contre une pierre surplombant l’océan, les yeux brouillés de larmes, il bredouillait des paroles dans sa longue barbe noire en secouant la tête de gauche à droite en signe de contradictions. Ses bras enserraient ses genoux contre […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Amour, Dérivations existentielles | 97 vues

Qui ne dit mot se tait.

£ : Tu sais -je peux te tutoyer ?- je n’ai pas choisi d’être comme ça, quelque part ce sont eux qui m’ont façonnée ainsi. Les chaussures boueuses, l’invitation lascive et la mémoire salie. J’ai cru pouvoir les aimer mais ils m’ont tous trahie, je les ai écoutés, j’ai ouvert mes jambes, j’ai ouvert mes […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles, Poésie, Prose | 94 vues

No puedo dormir.

Nous n’aurions rien pu défaire si nous avions eu plus de temps, nous aurions continué à fuir notre passé d’erreurs, à ne pouvoir changer qu’aux yeux de ceux qui nous oublient puis nous revoient, nous aurions cru déjà avoir failli, au cruel jeune âge où naît le désespoir. Non, rien n’aurait été différent au-delà de […]