Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles, Prose | 700 vues

Blow your smoke on the flowers

Assise les bras posés sur les genoux je contemple la mer et c’est tout. Je l’entends s’approcher doucement, chatouiller mes orteils puis partir comme guidée par un souffle profond, comme rythmée par le cœur de la Terre, je la vois s’éloigner revenir et son odeur et sa musique et le vent font que je m’oublie. […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles, Poésie, Prose | 728 vues

Je me rappelle quand l’atmosphère n’était pas encore empoisonnée, du moins j’essaie ; à l’époque un regard suffisait à faire rougir les braises. Les monstres dormaient paisiblement dans leur placard avant, ils ne s’attaquaient pas aux rêves à venir ; il ne dévorait pas les piliers qui soutenaient nos croyances. Aujourd’hui les autres meurent de maladies, et […]


Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles | 746 vues

Shaman

À ma naissance, je serai un canard aux plumes bleues, aux plumes lisses, j’aurais mué et ma peau toutes en coupures et crevasses aura disparu. Demain, je partirai en mer le cœur serein, la chaîne dissoute par le sol amer marin ; plus rien que le présent ne me maintiendra légère, noyée une fois, deux […]

photo. Shaman

Publié le par Hélène R. dans les rubriques Dérivations existentielles, Mémoire du corps, Prose | 664 vues

On a le droit d’être heureux !

On a peur de rien lorsqu’on est un enfant, à part du noir, des mauvaises notes à l’école et de la réaction des parents, des animaux effrayants, parfois des vampires, sorcières, fantômes, et autres monstres malicieux, d’autres fois des piqûres, des médecins et arracheurs de dents ; et souvent de la solitude et du manque […]